Archives

Covid-19 et séquelles aux cordes vocales

Covid-19 et séquelles aux cordes vocales

Certains patients atteints de Covid-19 souffrent d’essoufflement, bien après leur guérison. Des chercheurs ont constaté que ces personnes présentaient des lésions aux cordes vocales.


Des lésions nerveuses situées sur les cordes vocales

Les symptômes décrits par les patients après leur « guérison » sont variables. Certains sont fatigués physiquement, d’autres toussent ou ne parviennent pas à retrouver leur odorat. D’autres souffrent de mystérieux essoufflements quelques mois après avoir contracté le coronavirus. Des chercheurs d’une nouvelle étude évoquent les lésions nerveuses situées sur les cordes vocales pouvant être à l’origine de ces dyspnées. Le virus Sars-Cov-2 pourrait potentiellement endommager le nerf associé à la parole et empêcher le bon fonctionnement des cordes vocales, lorsque la personne ne parle pas. Pour parler, un mécanisme se met en place : les cordes vocales « s’ouvrent » à l’intérieur des voies respiratoires, pour vibrer et laisser de l’air passer, provoquant les sons émis par la voix. Lorsqu’une personne fait silence, celles-ci se rétractent pour laisser l’air circuler avec aisance jusqu’aux poumons. L’essoufflement post-Covid serait dû, pour ces patients, au fait que les cordes vocales restent fermées, à cause des lésions provoquées par le virus. La bonne nouvelle, selon le Dr Jonathan Aviv, un spécialiste de la sphère ORL (nez, gorge, oreilles) à l’hôpital Mount Sinai de New York, c’est que cette difficulté respiratoire peut être traitée à l’aide de séances d’orthophonie et d’un comportement alimentaire adapté. En effet, dans un article récent paru dans le Journal international des sciences pulmonaires et respiratoires, le Docteur Aviv ainsi que ses collègues ont déclaré avoir traité avec succès 18 patients contaminés par la Covid-19. Ils ont utilisé une combinaison d’orthophonie et de modification du régime alimentaire.


L’alimentation et l’irritation nerveuse

Pour les 18 patients concernés, les médecins ont réalisé des examens à l’aide d’une caméra introduite dans le nez, pour observer leurs voies respiratoires. Il s’avère que les images ont mis en évidence un fonctionnement anormal des cordes vocales. Pour le docteur Aviv, le mode de consommation alimentaire influerait directement sur l’inflammation du nerf. Certains aliments sont à privilégier alors que d’autres sont à éviter, car ils pourraient exacerber cette irritation. Les boissons aromatisées, les sodas, les agrumes, les aliments acides (sauce tomate, vinaigre) ou le vin sont déconseillés par le médecin, pour ces patients souffrant encore d’essoufflement. Aussi, la rééducation respiratoire est très efficace.

Céline Desrumaux, Covid-19 et séquelles sur le long terme : des lésions aux cordes vocales responsables ?
Passeport Santé, 05/11/20